• L’âge de départ à la retraite une nouvelle fois reculé ? C’est en tout cas ce que préconise la Cour des comptes, dans un rapport révélé lundi par le quotidien Le Parisien. Dans ce rapport, intitulé "Garantir l’avenir des retraites complémentaires des salariés (Agirc et Arrco)", la juridiction financière fait le point sur les régimes de retraite complémentaire des salariés et cadres. Et les résultats sont alarmants.
    Dans son rapport, la Cour prévoit en effet des déficits atteignant 5,3 milliards d’euros en 2014, avec un trou de 15 milliards en 2030, pour un déficit cumulé durant toutes ces années à 100 milliards. Et cela pourrait même atteindre 390 milliards en 2040.

    Départs à la retraite de la génération du baby-boom

    En savoir plus sur http://www.planet.fr/emploi-retraite-retraites-complementaires-va-t-il-falloir-travailler-deux-ans-de-plus.749520.1401.html#sG7k88P4OE2RYZxh.99
    Un constat que la juridiction explique notamment par les nombreux départs à la retraite prévus d’ici à 2034 pour la génération du baby-boom ainsi que par l'allongement de l'espérance de vie. Trois propositions sont donc faites par la Cour des comptes pour tenter de remédier à la situation : diminuer le montant des pensions, augmenter le niveau des cotisations ou reculer l’âge de départ à la retraite.
    La Cour des comptes appelle ainsi à un recul de deux ans de l'âge de départ à la retraite. L'âge légal est actuellement de 60 ans et passera à 62 ans dès 2017. Il faudrait alors travailler jusqu'à 64 ans avant de pouvoir toucher sa retraite complémentaire.

     


    8 commentaires