• AGNEAU PASCAL

     

             

    AGNEAU PASCAL

     

                              La garniture : flageolets

     

    C'est la tradition, à Pâques, l'agneau figure au menu du repas de Pâques. On se soumet bien volontiers à la tradition lorsqu'elle est promesse de plaisirs gustatifs ! Tendre, savoureux, goûteux, l'agneau de Pâques peut se préparer de plusieurs façons... (Voir recette ici).

    http://www.marmiton.org/recette-paques/agneau-de-paques_1.aspx

     

    Pin It

    11 commentaires
  • LE CAVIAR

    Pour notre réveillon nous avons mangé du caviar pour la 1ère fois, mais le goût est plutôt quelconque. Bon quand même, sans plus, pas au point de dire que cela est extra. Et pourtant, ceci n'est pas donné.

     

    Le caviar est un aliment élaboré à partir des œufs d'esturgeon. Pour certaines variétés, son prix peut dépasser les 12 000 € le kilogramme en 2011. Il peut être consommé seul ou s'ajouter par touches sur une préparation.  Description ici :https://fr.wikipedia.org/wiki/Caviar

    Pin It

    3 commentaires
  • La disparition des grands âtres met fin à la coutume des bûches qui y étaient brûlées : la date de naissance du dessert qui les a remplacées reste inconnue. Certains évoquent la création d'un pâtissier en 1945 mais le gâteau roulé de Noël est déjà traditionnel, tout du moins dans la région Poitou-Charentes, depuis le xixe siècle.
    La bûche de Noël, à la base, était un biscuit génoise, sur lequel était étalée de la crème au beurre parfumé au café, au chocolat, au Grand Marnier, (etc) qu'on roulait ensuite pour lui donner la forme d'une bûche, qu'on recouvrait ensuite d'une fine couche de crème au beurre avec une poche munie d'une douille « chemin de fer ».
    Cependant, on trouve maintenant plus de bûches dites « fantaisies » qui ne sont plus roulées, mais faites dans des moules, et garnies non pas de crème au beurre, mais de mousses de fruits, de crèmes au mascarpone, de crèmes mousselines, de gelée, crémeux et toutes sortes de biscuits.
    La bûche de Noël traditionnelle, glacée ou non, est généralement décorée d'attributs divers (Père Noël, hache, scie, champignons, lutins, etc.) en sucre ou en plastique. Cependant les grands pâtissiers ont majoritairement mis fin à cette époque en les décorant sobrement, afin d'en faire un entremets raffiné. Pour plus d’informations voir ce lien :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bûche_de_Noël

     

    Pin It

    8 commentaires
  •  

    LE CHAPON

    Le chapon, délicat en chair, est le plus souvent rôti, farci ou non, accompagné de marrons.
    C’est le plat préféré des français pour Noël, après la dinde qui était primée avant.

    Un chapon est un coq de l'espèce Gallus gallus domesticus qui a été castré afin d'atteindre une plus grande tendreté et une plus grande masse. Ses pattes sont bleues, sa peau fine et nacrée.
    Les testicules des volailles étant à l'intérieur du corps, il faut deux incisions pour enfoncer les doigts et arriver à les arracher avec des pinces à castrer (technique du chaponnage)1.
    Dans l'Union européenne, les chapons doivent être abattus à un âge minimal de 140 jours et après au moins 77 jours suivant le chaponnage2. Le chapon est nourri avec au moins 75 % de céréales jusqu'à un mois avant son abattage et ensuite avec des produits laitiers. Il est enfermé dans l'obscurité dans une petite cage en bois appelée « épinette ». Le chapon ne développe pas une couche de gras mais il en « picore sa chair », ce qui la rendra plus tendre et moelleuse.

     

    Pin It

    2 commentaires
  • LE FOIE GRAS

    Tout comme les huîtres, le foie gras est un incontournable du temps des fêtes, servi en entrée. Vous pouvez manger du foie gras de canard, ou du foie gras d’oie, qui est encore plus raffiné. Le foie est préparé en entier et est tranché au moment du service.

    Se mange étalé sur des tranches de pain de mie (spécial pour foie gras) trouvé dans les super-marchés ou sur des tranches de brioche.(préalablement grillées au four ou dans un toaster) ce qui permet de faire fondre un peu le foie gras.
     Je trouve plus raffiné la brioche car elle donne par elle-même un petit goût fort agréable.

    BON APPETIT!!

    Pin It

    20 commentaires
  • PRESENTATION DES DIFFERENTES HUITRES EN VIDEO :

     

    Des terroirs à déguster : 7 grandes régions de production :

    Les sites de production des coquillages se situent tout le long du littoral français : Manche, Atlantique, Méditerranée.
    La France représente l’essentiel de la production européenne (environ 90 %). 643 exploitants détiennent au total près de 49 716 concessions sur le domaine public maritime.
    La production française est d’environ 100 000 tonnes par année, dont 98 % environ d’huîtres creuses (Crassostrea gigas), et 2 % d’huîtres plates (Ostrea edulis).

    L’huître plate est élevée essentiellement sur les côtes atlantiques (Bretagne). L’huître creuse est élevée sur l’ensemble du littoral : en Normandie (Côte Est et Ouest), en Bretagne (Baie de Morlaix, de Quiberon, Rade de Brest…), au Pays de la Loire (l’île de Ré, l’île de Noirmoutier…), dans le bassin d’ Arcachon, En Poitou-Charentes (La Rochelle, Marennes….), , en Méditerranée (étang de Thau, Leucate, ) et en Corse (étangs d’Urbino et de Diana), cependant tous les naissains naturels viennent de la côte Atlantique (Arcachon, Charente-Maritime et Baie de Bourgneuf).

    A la diversité des sites correspondent différentes techniques d’élevage.
    Et pour chaque lieu de production, une saveur différente : à vous de les découvrir !

    -:-:-:-:-:-

    La France est un grand producteur d’huîtres. Toutes les familles françaises proposent à leurs convives des huîtres en entrée. Elles peuvent se trouver au centre de la table ou être disposées dans des assiettes individuelles. En fonction des familles et des régions françaises, tous les convives ou seulement certaines d’entre-elles en mangeront. Si vous n’avez pas l’habitude de manger des fruits de mer voire des huîtres, il est fort possible que vous trouviez le goût de la mer (iode) un peu trop fort. Les meilleures huîtres sont les Papin et Gillardeau.


    27 commentaires